Charmey / Complexe scolaire et associatif

Le projet propose de maintenir libre l’espace dévolu à l’ancienne cour d’école et d’en renforcer son nouveau rôle de place du village. Par l’implantation de deux volumes, l’école enfantine et la salle communale, le projet « agora » entend qualifier une place centrale généreuse et fonctionnelle qui conserve une relation forte avec la colline de l’église.

En divisant le programme en deux et en le répartissant dans des constructions aux volumes simples et rationnels, le projet respecte l’échelle du lieu et préserve un équilibre harmonieux entre les bâtiments existants. La géométrie des nouveaux volumes facilite une implantation précise et équilibrée dans le site. Elle favorise la fluidité des espaces et des sous-espaces. Ceux-ci restent ouverts et reliés entre eux et à la place du village en s’inscrivant dans la logique d’un tissu villageois existant. 

Le bâtiment de l’école enfantine se développe sur trois niveaux pratiquement identiques. L’entrée et la distribution se fait par demi-niveaux. Les trois salles de classes enfantines bénéficient d’une triple orientation et entretiennent des relations avec l’école existante à l’Ouest et avec le paysage à l’Est et au Sud.

Le bâtiment abritant la salle communale est clairement orienté sur la place du village. Son entrée couverte fait face à l’église. Le foyer-vestiaire cherche par son oriel d’angle au Nord, un lien avec les chemins d’accès à la place. L’opportunité de réaliser une salle polyvalente sans usage sportif autorise une forme non-orthogonale privilégiant son acoustique et son aménagement. Le positionnement du local matériel permet de régler la question du rapport à la parcelle 4137. La toiture plate du local devient un prolongement de la cour arrière de la boucherie. Les locaux techniques sont centralisés sous le bâtiment de la salle communale. La trappe du silo à copeaux est volontairement positionnée proche des accès et à l’écart des zones publiques. 

La structure et les façades des deux nouveaux bâtiments privilégient le bois tandis que les toitures sont couvertes d’ardoises fibres-ciment. Les vitrages sont en bois-métal et les protections solaires en toiles. Les dalles de l’école enfantine sont en bois-béton.